Une révolte dérisoire ? Le cas de Mme Montjean

Galerie

Les deux années de vie du couple Montjean qu’Arlette Farge a exhumé de l’oubli constitue une formidable expérience humaine : de l’insignifiance apparente elle a dégagé la force des tourments et le drame latent des situations. À lire La révolte de Mme Montjean, on se prend d’empathie, de sympathie ou de répulsion pour les personnages un peu à la manière d’un roman. Arlette Farge n’est pas qu’une grande historienne du XVIIIe siècle, elle l’est aussi du sentiment humain qu’elle chercher, explore voire ressuscite de la plus belle des manières… Par Baptiste Eychart Continuer la lecture