René de Ceccatty : retraduire Dante

Galerie

C’est parce que j’ai été sensible au caractère hérétique, rebelle, corsaire de la « Divine Comédie » que j’ai entrepris de retraduire ce chef-d’œuvre, traduit par des dizaines d’autres français avant moi, pour le réactualiser et le relire dans une visée « transhistorique », pourrait-on dire, c’est-à-dire en déplaçant le texte, non seulement de langue, mais de contexte, ainsi qu’on le fait, de toute façon pour tout texte classique étranger… Par René de Ceccatty. Lire la suite

N’oublions pas les éditions de la Différence

Galerie

Les Éditions de la Différence ont été mises en liquidation judiciaire après 41 ans d’existence. Le tribunal a refusé toute solution de redressement, et aucun racheteur ni mécène ne s’est présenté pour venir au secours du naufrage. On aurait aimé une autre façon de célébrer ce quasi demi-siècle. C’est qu’en un demi-siècle bien des choses ont changé dans le domaine de la culture… Par René de Ceccatty Lire la suite

Tanizaki, un classique de l’esthétique japonaise

Galerie

Junichirô Tanizaki, né en 1885, mort en 1965, fait partie de la génération des écrivains et artistes japonais la plus troublée par la confrontation avec l’Occident. Comme Natsumé Sôseki ou Mori Ôgai, il a analysé la littérature, la philosophie, les coutumes et l’art occidentaux et les a comparés à la spécificité de l’esthétique et de la vie quotidienne japonaises… Par René de Ceccatty. Lire la suite

N° 147 – Les Lettres françaises du 12 avril 2017

Au sommaire du numéro 147 des Lettres Françaises : la littérature vietnamienne, par Jean-Pierre Han et Doan Cam Thi ; René de Ceccatty, par Josyane Savigneau ; Maïakovski, par Victor Blanc ; Francis Scott Fitzgerald, par Christophe Mercier ; l’Allemagne et le XXe siècle artistique, par François Eychart ; Jardins et paysages, par Philippe Reliquet ; Bertolt Brecht, par Jean-Pierre Han…

Pour télécharger l’intégralité du numéro, veuillez cliquer ici.

Share this...
Share on FacebookTweet about this on Twitter

Carlo Ossola et l’œil vivant de Dante

Galerie

En publiant un concentré de ses cours au Collège de France sur Dante, le grand érudit Carlo Ossola décide d’offrir au public français certes une introduction à l’univers philosophique et théologique de Dante, avec une abondance de pistes ouvertes et exploitées avec subtilité, mais aussi un aperçu de ce que Dante représente dans l’imaginaire poétique italien et plus largement mondial… Par René de Ceccatty Lire la suite

La « petite Histoire » du Japon sinistré

Galerie

Kasumiko Murakami, dans son bref et émouvant récit du tsunami au Japon de 2011, touche à ce que cette tragédie a d’universel. Et le destin de sa famille du pêcheur n’est pas très éloigné, se dit-on, de celle des personnages de Visconti dans « La terre tremble » ou des habitants de Pompéi. Et probablement des victimes des séismes de Haïti, de Macerata et d’Amatrice… Par René de Ceccatty.

Lire la suite

Le poète et la chercheuse

Galerie

Lorsque, il y a un peu plus d’un an, Houria Abdelouahed m’a donné, pour les éditions du Seuil où je travaille, sa traduction du troisième tome du Livre, al Kitâb, Hier Le lieu Aujourd’hui (dont les deux premiers tomes avaient paru, toujours au Seuil, en 2007 et en 2013), j’ai pensé qu’il fallait accompagner cette somme poétique d’un dialogue entre elle et le poète d’origine syrienne… Par René de Ceccatty Lire la suite

Pour l’amour d’un grand-père

Galerie

La grâce de ne pas être sorti de l’enfance tombe parfois sur des écrivains. Ils ont alors le ton juste pour écrire les livres que les écoliers aiment sans y être contraints et pour écrire avec naturel, émotion et humour sur leur propres premières années. Claude Gutman fait partie de cette catégorie rare… Par René de Ceccatty Lire la suite

Entre les mâchoires des ténèbres

Galerie

Hélène Cixous et Olivier Charneux se tournent vers le nazisme dont ils dénoncent la monstrueuse machinerie. Les deux approches de la question sont différentes : alors qu’Olivier Charneux met en scène son grotesque personnage, à partir de faits avérés et dans un décor historique hélas connu, Hélène Cixous, elle, conduit le lecteur dans le labyrinthe de la mémoire familiale, arrachant la tragédie à la scène objective des archives, pour la replacer sur la scène intime… Par René de Ceccatty. Lire la suite