Chronique poésie : poètes et robots

Galerie

Convenablement programmée, alimentée par des données en masse suffisante, une machine peut produire des similis poèmes. Dira-t-on pour autant qu’il y a des robots poètes, comme il y a des robots joueurs d’échecs et de go ? Non. Un poète est apte, comme tout être humain, à faire des multiplicités d’autres choses que des poèmes… Par Françoise Hàn Lire la suite

Les rythmes rauques de Tom Buron

Galerie

« Nostaljukebox » de Tom Buron brasse de nombreuses influences. Les deux poèmes qui composent le livre sentent la rue, ils transpirent du parler que l’on entend dehors, les mots d’argot, empruntés à diverses langues ou cultures, mais y fondent également tout un imaginaire « savant » de poésie… Par Victor Blanc Lire la suite

Jules Laforgue, « renaître moqueur »

Galerie

Comme la plupart des écrivains du courant symboliste, Jules Laforgue était à la recherche du nouveau, du singulier. La manière dont il s’est distingué dans la riche production littéraire de la fin du XIXe siècle tient pour une bonne part « à l’usage critique et réflexif qu’il a su faire de matériaux à ses yeux éculés : il a osé les manipuler et les recycler, au lieu de tenter à tout prix de les éradiquer. » Dans le corpus si tragiquement restreint des œuvres de Laforgue, les « Moralités légendaires » tiennent à cet égard une place éminente. Lire la suite

Delorieux : la grâce plus belle que la beauté

Galerie

C’est en tant qu’écrivain mais aussi en tant que photographe que Franck Delorieux s’exprime dans le « Rameau vert ». Cette œuvre d’un élégant format (31 X 23 cm) réunit en effet une cinquantaine de photographies introduites par un très beau texte, aussi érudit que sensible… Par Marc Sagaert. Lire la suite

Les revues persistent et signent

Galerie

Les revues sur papier, qu’elles soient de poésie uniquement ou de culture en général, ont une vie économique difficile. La situation ne cesse de s’aggraver sous le coup de « l’emprise technologique et financière, dont la temporalité propre n’admet que la vitesse, la contraction des délais ou le retour rapide sur investissement. »… La chronique poésie de Françoise Hàn. Lire la suite

Les traversées de Silvia Baron Supervielle

Galerie

Depuis que Silvia Baron Supervielle a quitté le pays natal pour la France, elle n’a cessé d’écrire et d’écrire encore « avec la corde / du corps / sur l’abîme ». Dans son dernier livre, « Chant d’amour et de séparation », publié il y a quelques mois chez Gallimard, l’écrivaine et poétesse poursuit une fois encore cette réflexion aux confins de l’écriture, de la langue, de l’exil, de la traduction, de l’amour, de la mémoire… Par Marc Sagaert. Lire la suite

René de Ceccatty : retraduire Dante

Galerie

C’est parce que j’ai été sensible au caractère hérétique, rebelle, corsaire de la « Divine Comédie » que j’ai entrepris de retraduire ce chef-d’œuvre, traduit par des dizaines d’autres français avant moi, pour le réactualiser et le relire dans une visée « transhistorique », pourrait-on dire, c’est-à-dire en déplaçant le texte, non seulement de langue, mais de contexte, ainsi qu’on le fait, de toute façon pour tout texte classique étranger… Par René de Ceccatty. Lire la suite