Robert McAlmon : I love Paris in the springtime

Galerie

« La Nuit pour adresse » de Maud Simonnot fait revivre en Robert McAlmon, un des plus sympathiques et des plus brillants écrivains anglophones vivants à Paris dans les années 20. Le fait que sa réputation se soit par la suite estompée est caractéristique de notre histoire intellectuelle qui privilégie les auteurs à succès et relègue les autres dans une sorte de brouillard… François Eychart Lire la suite