Un roman de Tanizaki exhumé

Galerie

Cette galerie contient 2 photos.

Parmi l’immense oeuvre romanesque de Junichiro Tanizaki, « Noir sur blanc » fait figure de mal aimé. Paru au Japon, en feuilleton, en 1928, le roman n’avait pas eu les honneurs d’une édition en volume. Est-ce à dire que c’est un mauvais livre ? Non, mais l’oeuvre de Tanizaki est si ample et diverse qu’il n’est pas étonnant qu’un livre soit passé inaperçu… Par Christophe Mercier Continuer la lecture

Le Journal de Sarashina, éloge de l’éphémère

Galerie

Cette galerie contient 2 photos.

Sarashina est le nom de la région où se trouvait une montagne appelée Obasuté. Dans cette autobiographie, il est question de déplacements à travers le Japon, au gré d’humiliantes mutations du père de la narratrice, puis du service qu’elle accepte auprès d’une princesse. Et le récit est jalonné de descriptions géographiques d’une extraordinaire intensité poétique et d’allusions sentimentales… Par René de Ceccatty. Continuer la lecture

Ryôkan, une chambre dans les bois.

Galerie

Cette galerie contient 3 photos.

Poète relativement tardif par rapport à la grande époque de floraison du waka (poèmes japonais classiques de trente et une syllabes) et moine encore plus anachronique, Ryôkan (1758-1830) est une figure mythique de la littérature japonaise… Par René de Ceccatty. Continuer la lecture

Tanizaki, un classique de l’esthétique japonaise

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Junichirô Tanizaki, né en 1885, mort en 1965, fait partie de la génération des écrivains et artistes japonais la plus troublée par la confrontation avec l’Occident. Comme Natsumé Sôseki ou Mori Ôgai, il a analysé la littérature, la philosophie, les coutumes et l’art occidentaux et les a comparés à la spécificité de l’esthétique et de la vie quotidienne japonaises… Par René de Ceccatty. Continuer la lecture