Elodie Issartel : portrait d’un écorché

Galerie

Cette galerie contient 2 photos.

Le deuxième roman d’Elodie Issartel, « Les Acouphènes », se lit telle une escapade en forêt, toute en sinuosités. L’univers qu’elle a créé est sombre et inquiétant ; on ne sait pas où l’on pose les pieds à chaque page, car rien ne nous est donné d’avance et tout parait spontané, cueilli sur le vif… Par Quentin Margne Continuer la lecture