Gustave Le Gray, la passion de l’art

Galerie

Cette galerie contient 3 photos.

Nadar, dans « Quand j’étais photographe, paru en 1900, salue l’apport de Gustave Le Gray à la photographie par ces mots : « Et il n’était que temps que l’art vînt s’en mêler ». Son ami Alexandre Dumas n’était pas en reste puisqu’il disait de lui : « J’ai compris que le photographe comme Le Gray est à la fois un artiste et un savant. » Il fut donc reconnu de son vivant à la fois comme un expérimentateur et un grand artiste. Il en allait ainsi selon son souhait, exprimé en 1852 : « J’émets le vœu que la photographie, au lieu de tomber dans le domaine de l’industrie, du commerce, entre dans celui de l’art »… Par Franck Delorieux. Continuer la lecture

N° 140 – Les Lettres Françaises du 8 septembre 2016


Au sommaire du numéro 140 des Lettres Françaises : Alain Badiou, par Jean Ristat ; Ida Vitale, par Marc Sagaert ; Gustave Le Gray, par Franck Delorieux ; la correspondance Cézanne-Zola, par Christophe Mercier ; Laure des Accords, par Anaïs Héluin ; une histoire du Ku Klux Klan, par Baptiste Eychart ; Hans Hartung, parc Marc Sagaert ; Schoenberg, par Itzhak Goldberg. Vous pouvez télécharger le numéro en cliquant ici.