Frédéric Verger, entre rêves et digressions

Galerie

Qu’est-ce que « Les Rêveuses » de Frédéric Verger ? Un roman rêveur (le jeu de mot est facile), digressif (d’apparence) mais extrêmement structuré, car les digressions semées comme les cailloux du Petit Poucet amènent à une fin que l’auteur, on le sent, n’a pas découverte par hasard ; léger et fondamentalement tragique, souvent très drôle (moins qu’Arden) à partir d’un fond grave… Par Christophe Mercier. Continuer la lecture