Les cargos fantômes de Jean-Pierre Schneider

Galerie

Chez Jean-Pierre Schneider, la narration est congédiée, l’événement est exclu. Rien n’est nommé, situé, raconté. A plus forte raison, rien n’est expliqué. Mais c’est peut-être pour cette raison que le regard tente de percer ce qui se cache derrière ces formes simples mais étrangement efficaces… Par Itzhak Goldberg Lire la suite