Alan Moore : Justice au-dessus des mots

Galerie

Cette galerie contient 2 photos.

Une grande œuvre doit résister, en même temps qu’elle doit plaire. Une seule lecture ne peut pas l’épuiser. Et lorsqu’il s’agit d’un ouvrage de 1300 pages comme le « Jérusalem » d’AlanMoore, il faut que le plaisir du lecteur soit égal au courage qu’il aura de le relire. Pari gagné… Par Victor Blanc Continuer la lecture