L’invention d’un mot et d’un idéal : l’Utopie, de Thomas More

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

En 1516, la même année qu’était achevé Le Prince de Machiavel, l’Utopie de Thomas More était publié. L’Âge moderne naissant accouchait ainsi, au même moment, du bréviaire de la politique moderne et de la première anticipation de ce que pourrait être une société communiste… Par Baptiste Eychart Lire la suite

Althusser défenseur de la dictature du prolétariat

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Si les grandes œuvres de Louis Althusser datent des années 60, le philosophe est resté une figure intellectuelle de premier plan dans les années 70 jusqu’à sa disparition de la scène intellectuelle après l’homicide de son épouse Hélène Rytmann… Par Baptiste Eychart Lire la suite

Redécouvrir Nicos Poulantzas

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Nicos Poulantzas semble être mort en 1979 dans une situation de désespoir profond quant à la situation politique de la fin des années 70. Son suicide s’expliquerait en partie par sa conviction que ses « livres n’auraient servi à rien » selon ses ultimes propos rapportés par un de ses meilleurs amis, témoin de ses derniers instants et de sa défenestration… Par Baptiste Eychart Lire la suite

Une critique matérialisme de la philosophie contemporaine

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Dans son dernier ouvrage, Misère de la philosophie contemporaine au regard du matérialisme, Yvon Quiniou se fait le critique de tout un pan de la pensée philosophique du XXe siècle, que cette pensée soit étiquetée « de droite », comme celle de Heidegger, ou « de gauche » comme celle de Foucault ou de Deleuze… Par Baptiste Eychart Lire la suite

Une révolte dérisoire ? Le cas de Mme Montjean

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Les deux années de vie du couple Montjean qu’Arlette Farge a exhumé de l’oubli constitue une formidable expérience humaine : de l’insignifiance apparente elle a dégagé la force des tourments et le drame latent des situations. À lire La révolte de Mme Montjean, on se prend d’empathie, de sympathie ou de répulsion pour les personnages un peu à la manière d’un roman. Arlette Farge n’est pas qu’une grande historienne du XVIIIe siècle, elle l’est aussi du sentiment humain qu’elle chercher, explore voire ressuscite de la plus belle des manières… Par Baptiste Eychart Lire la suite

Alain Badiou, le Possible et l’Impossible

Galerie

Cette galerie contient 2 photos.

Le temps du malheur dont nous parlions à propos de la conférence d’Alain Badiou, «Notre mal vient de plus loin» est un temps désorienté. Désorienté veut dire qu’il « ne propose à sa propre jeunesse, et singulièrement à la jeunesse populaire, aucun principe d’orientation de l’existence ». Ainsi Badiou poursuit-il, inlassablement, de livre en livre, son analyse de la situation contemporaine — tragique, c’est l’évidence, le monde étant « livré à l’anarchie autoritaire du capitalisme» sans que rien ne semble pouvoir lui faire obstacle »… Par Jean Ristat Lire la suite

La Révolution selon Éric Vuillard

Galerie

Cette galerie contient 3 photos.

« On ne peut vouloir seul une Révolution. Il faut être nombreux, rassemblés par des solidarités puissantes. La littérature peut certes réclamer ce que bon lui semble, et pourquoi pas l’impossible, mais cela tombe aussitôt dans le jeu, la plaisanterie ou le plaisir. La fin du livre est plutôt une manière de faire sentir que l’horizon politique n’est pas fermé, que le grand nombre est fondé à exiger davantage. Je le fais sous une forme poétique, car elle m’a paru être la seule que l’on puisse entendre aujourd’hui… » – Eric Vuillard s’entretient avec Franck Delorieux pour les Lettres Françaises. Lire la suite