Disparition de Sam Rivers


 Disparition de Sam Rivers

***

revue culturelle littéraire les lettres françaises Sam Rivers
Sam Rivers Illustration Romain Mocellin

Sam Rivers nous a quitté le 26 décembre 2011 et c’est une des grandes figures du free jazz qui disparaît. Né en 1923 dans la ville de El Reno (Oklahoma), son père est chanteur de Gospel et l’initie très jeune à la pratique de la musique. Il joue sans commune mesure du saxophone ténor, soprano, de la clarinette, de la flûte traversière, du piano et de l’harmonica.

Bien que profondément inspiré de be-bop, son style tend de plus en plus vers le free jazz au cours des années 60, où sa carrière connaît un réel essor. Il signe notamment plusieurs albums de grande facture sur le label Blue note record aux côtés de musiciens tels que Tony Williams et Herbie Hancock. Retenons l’album Dimensions & Extensions + Sam Rivers (1967) aux improvisations largement situées à la limite entre bop et free et le plus classique mais sublime Fuchsia swing song (1964), tous deux parus chez Blue note. Sam Rivers reste un artiste de premier plan dans l’histoire de la musique Jazz.

 Philippe Berté


Share this...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter